Des tampons rouges et bleus dans un passeport

5 conseils pour passer la douane chilienne sans problème

Après avoir passé la douane chilienne plus de 8 fois depuis le début de notre voyage, nous avons décidé de partager nos astuces afin que vous puissiez passer de l’autre côté l’âme en paix ! Haha, on veut bien sûr parler de la frontière ;)

Conseil numéro 1 : Armez-vous de patience

Si vous devez savoir quelque chose à propos du passage de la frontière chilienne, c’est bien ça… Ne prévoyez RIEN (aucun rendez-vous, aucun plan, aucun horaire) le jour où vous devez passer la frontière.

Évitez les plans du genre : je passe la douane à 11h, j’arrive à Santiago à 14h, je me fais un resto à 15h, je vais visiter la maison de Pablo Neruda à 17h, etc. Parce qu’importe le mode de transport que vous allez choisir : auto-stop, voiture, minibus, bus, moto… tout dépendra de la motivation des douaniers. Et autant vous dire qu’ils ne sont pas toujours très motivés ^^

Une file de gens qui attendent devant un bâtiment en briques rougesPour aller de Santiago à Mendoza, par exemple, nous avions pris un minibus. La compagnie Nevada nous avait promis qu’on arriverait à Mendoza à 17h au plus tard. Finalement nous sommes arrivés à 21h.

Astuce : évitez de passer la frontière les week-ends. Si vous avez la possibilité de le faire en semaine et en dehors des vacances, ça ne peut être que mieux.

Conseil numéro 2 : Jetez tout produit susceptible de vous poser des problèmes

N’oubliez pas de jeter les dernières feuilles de coca de Bolivie ou de jeter votre Glock 17 dans un lac ! ;-) Sachez également que la liste des choses qui ne peuvent pas passer la douane ne s’arrête pas aux produits illicites.

Voici une liste (non exhaustive) des produits à ne pas emmener :

  • Les armes ;
  • La drogue ;
  • Les médicaments non autorisés (contacter le Chili en cas de doute) ;
  • Les produits à base de miel, y compris les produits cosmétiques ;
  • Les produits d’origine végétale :
    • Les fruits et légumes crus (sans exception) ;
    • Les semences, graines, ou plantes.

A savoir : en ce qui concerne l’huile, la farine, le sucre, le charbon végétal, la liqueur, les céréales industrielles du type Cornflakes… il n’y a aucun problème pour passer la douane. Voir la liste exhaustive concernant les produits d’origine végétale sur le site officiel du Chili.

  • Les produits d’origine animale :
    • Pour les laitages et fromages, les produits doivent être à base de lait pasteurisé afin de pouvoir entrer dans le pays. Les douaniers vérifieront l’emballage et la date de consommation ;
    • Pour les viandes et jambons, tout doit être cuit et sans os.

Voir la liste exhaustive concernant les produits d’origine animale sur le site officiel du Chili.

Conseil numéro 3 : Déclarez tous vos produits !

Avant d’entrer dans le pays, une petite feuille vous sera distribuée, il est conseillé de déclarer TOUT ce pour quoi vous auriez un doute. Si vous ne déclarez pas quelque chose et que finalement la douane décide que ce produit ne peut pas passer la frontière, en plus d’être jeté à la poubelle (ou dans le frigo d’un des douaniers) vous devrez payer une amende !

Un bloc de foie gras avec des légumesNous avions ramené du foie gras de France pour Noël et autant vous dire qu’au moment de passer la douane nous avions les chocottes de nous le faire confisquer… Mais finalement, après l’avoir déclaré, on a juste précisé qu’il s’agissait de viande cuite, et devinez qui a mangé du bon foie gras le soir du 24 décembre à Valparaiso ? ^^

Conseil numéro 4 : Gardez le papier PDI de la douane chilienne !

Lorsque vous allez entrer au Chili, la douane vous glissera un petit papier blanc dans votre passeport. Ce petit papier « PDI » mentionne la date d’entrée dans le pays ainsi que les références de votre dossier. Ne le perdez donc pas, bien que personne ne vous précise de bien le conserver ! Pour l’avoir expérimenté (oui oui je perds tout, c’est bien connu), c’est assez flippant !

« – El papelito, por favor?

– No lo tengo, lo siento… no sé donde está el papelito…

– COMO? LO PERDISTE? NO ES POSIBLE CRUZAR LA FRONTERA SIN EL PAPEL!

– Lo sientooo, lo sientooooo, lo sientoooo… por favor, tengo que cruzar…

Les trois minutes les plus longues de ma vie, et finalement :

– PASA! »

La dame a été sympa finalement, car j’ai appris plus tard que sans ce papier, il faut payer une amende pour commencer, mais surtout, ils ne peuvent pas vous laissez passer. En cas de perte, vous devez vous rendre au poste de police le plus proche pour en signaler la perte et en créer un nouveau, soit un tas de paperasse !

Conseil numéro 5 : Emmenez de quoi manger, mais pas trop !

Nous avons traversé une première fois la frontière chilienne depuis Rio Gallegos pour aller et revenir de Ushuaia (au total ce sont plutôt 4 passages de frontière pour cette seule traversée en Terre de Feu), une deuxième fois depuis San Martin de los Andes vers Pucon, une troisième fois depuis Santiago vers Mendoza et une quatrième fois depuis San Pedro de Atacama vers Uyuni en Bolivie. Chaque trajet durait au minimum 6h et tardait souvent plus longtemps. Les endroits où le bus s’arrêtait pour faire des escales étaient très attrapes-touristes et la nourriture y était très chère. On vous conseille donc de prévoir de quoi manger ou grignoter.

Sachez que les sandwichs passent la frontière sans problème avec un pain blanc, du beurre, du jambon cuit, du fromage pasteurisé et de la mayonnaise. Évitez d’y mettre tomates et laitue ;-)

Vous pouvez également passer la douane chilienne sans problème avec des biscuits, du dulce de leche, du chocolat, des compotes… Aucun problème avec les jus, les sodas ou l’eau. Mais surtout aucun fruit cru ! On vous le rappelle :)

Pour l’anecdote : nous ne savions pas au début du trajet que les fruits étaient interdits, jusqu’à ce que le chauffeur de bus nous avertisse à seulement 20 kms de la frontière… Nous avons donc du manger 2 pommes, 1 poire, 1 tomate et 2 bananes en 15 minutes pour ne pas les jeter ^^

N’hésitez pas à nous poser des questions si vous avez un doute également sur un produit, nous sommes là pour vous aider ! :-)

11 thoughts to “5 conseils pour passer la douane chilienne sans problème”

    1. Hello ! Après avoir épluché le site de la douane chilienne, j’ai le regret de te dire que la réponse est introuvable concernant les armes blanches. Mais on peut déjà te dire que s’il s’agit d’un couteau suisse, tu passeras sans problème ;-) (pour être passés 8 fois avec !). Sinon un conseil, garde toujours ton couteau suisse sur toi, normalement ils ne te fouilleront pas. S’il s’agit d’une plus grande lame, elle sera considérée comme une arme blanche, dans ce cas, c’est interdit.
      Désolé de ne pas pouvoir t’aider plus précisément ! :/ Suerte !

  1. Bonjour,

    Moi je suis au chili et j’aimerais rentrer en France avec 3 smartphone d’une valeur chacun de 320€ comment cela ce passe t’il à l’aéroport ?

    1. Bonjour Aurore et désolé du retard, le commentaire était passé en spam ! Concernant les 3 téléphones, je ne pense pas que ça pose de problème, bien que logiquement il faudrait les déclarer. Mais qui le fait vraiment pour 3 téléphones ? ;-) Un retour d’expérience aiderait certainement d’autres personnes alors n’hésite pas :-) À bientôt !

  2. Bonjour,
    Ayant un traitement médical à base de morphine, comment cela se passe au niveau du passage à la douane. Où mettre mes médicaments? Bagage à main? Bagage en soute?
    Je pars dans 4 jours qu Chili et je n’ai ce traitement que depuis hier.

    Merci beaucoup

    1. Bonjour Diane ! Le traitement médical à base de morphine ne devrait pas poser de problème à la douane chilienne. Veillez bien à voyager avec votre ordonnance, votre boite et la notice du médicament en cas de contrôle. Gardez les médicaments dans votre bagage à main en cabine, c’est plus sûr en cas de retard d’avion ou de perte de votre bagage en soute. Pour vous rassurer, renseignez-vous auprès de votre compagnie d’avion avant d’embarquer et dans l’idéal, appelez l’ambassade du Chili pour obtenir une réponse officielle et complète. Nous pouvons les appeler dès lundi pour vous si vous voulez ! Par la suite, ce serait super que vous veniez publier votre retour d’expérience pour que ceux qui se posent la même question puissent savoir comment ça s’est passé pour vous. A bientôt et bon voyage !

  3. Encore une fois, je tombe sur des informations qui pourront m’aider dans le cadre de mon prochain voyage. J’ai contracté un crédit vacances chez Sofinco pour m’offrir une escapade en Amérique du Sud. C’est une aventure que je voulais vivre depuis un moment déjà. Je fais donc le tour du Net pour organiser au mieux ces vacances. Je te remercie pour le partage, tu m’aides à y voir plus clair ! J’espère que tout se passera bien.

  4. Bonjour,

    Je pars en stage en Bolivie cet été (2 mois), du coup je n’ai pas besoin de VISA. J’aimerais faire une petite excursion au Chili (et au Pérou) et retourner en Bolivie ensuite, faut-il faire des papiers particuliers (à part le fameux PDI du Chili) ? Pas besoin de faire des VISAS pour ces 2 autres pays?

    Merci d’avance pour ta réponse ;)

  5. Bonjour,
    Nous prévoyons un voyage de plusieurs mois en Amérique du Sud en vélo, principalement Argentine et Chili. D’après ce que j’ai compris, les 2 VISA sont gratuits et valables pour 90 jours. Y a t-il une limite de passages entre les deux pays? Nous prévoyons de traverser la frontière plusieurs fois pour revenir sur la Ruta 40.

    Merci.

Répondre à Tof Annuler la réponse.

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *