Hall d'entrée de l'auberge de jeunesse BA Stop Hostel

BA Stop Hostel, notre point de chute à Buenos Aires !

Nous y voilà enfin ! Après tant d’attente et de préparation, nous faisons notre premier pas dans l’immense ville de Buenos Aires, Argentine ! Et alors même que l’excitation de la découverte de la capitale chérie des porteños nous donne des ailes, les 13 heures de vol, suivies des 2 heures de bus, nous forcent à gagner notre auberge de jeunesse BA Stop Hostel qui sera pour nos premiers jours, notre petit cocon… enfin on l’espère ! :-) 

Pour nous faciliter la tâche, on avait déjà effectué la réservation en ligne depuis la France. Sachant que nous allions passer un an chez l’habitant, nous avions décidé de nous octroyer un peu d’intimité pour commencer cette aventure, en choisissant une chambre privée dans une auberge de jeunesse tout de même, petit budget exige ! ^^

Et quel fut notre étonnement en découvrant le hall d’entrée de l’auberge BA Stop si bien décoré qu’on aurait dit un petit coin de paradis caché derrière une minuscule porte d’entrée en bois complètement défraîchie dans une rue passante, engloutie par le tumulte du trafic.

Bref, on a kiffé ! La personne à l’accueil, très sympathique, nous a ensuite enregistrés puis donné les clés de notre chambre. En poussant la porte, une fois encore, nous étions extrêmement contents de ce que nous découvrions… :-)

La chambre

Un grand parquet ciré, des murs blancs propres, un lit 160 x 190 cm, un mur en briques rouges, des casiers de rangements en métal du genre « retour au lycée »… Une décoration simple mais efficace !

Une chambre avec un lit double, un parquet ciré, des chevets et des lampes de cheveux bleuesAu premier abord, nous étions conquis ! Puis, on s’est dit qu’une p’tite sieste ne serait pas de trop avant d’explorer la ville. Mais avec le bruit qui résonnait dans la pièce, ça devenait compliqué. Entre la porte-fenêtre en bois, trouée par endroit et simple vitrage qui donnait sur la rue passante et la porte d’entrée vitrée de la chambre qui donnait sur la salle commune… C’était compliqué de trouver le sommeil, même crevés ! ^^ Heureusement pour nous, un masque de sommeil (gentiment grappillé à Air France) et une paire de boules Quies nous aidaient à refaire le plein d’énergie ! La literie était très bonne, aucun mal de dos en 4 nuits. On a donc continué notre petite inspection, en décidant de prendre une douche.

Les salles de bains

L’hostel dispose d’une salle de bain pour femmes et d’une salle de bain pour hommes.

  • La salle de bain pour femmes dispose de 3 douches, de 2 cabinets de toilette et de 3 lavabos. Il y avait également un sèche-cheveux à disposition.  Comme dans toute auberge de jeunesse, elles restent élémentaires mais fonctionnelles. Les femmes de ménage passent plusieurs fois par jour pour nettoyer. La seule chose qu’il faut savoir, c’est qu’en Argentine, à certains endroits, et notamment ici, le papier toilette ne se jette pas dans les toilettes, mais dans les poubelles, et quand on a pas l’habitude, ça peut paraître très (très) bizarre ^^
    La salle de bain comporte 3 douches en carrelage blanc, et 2 vasques avec un miroir
  • La salle de bain pour hommes dispose quant à elle de 2 douches,  3 lavabos, 2 urinoirs et de 2 cabinets de toilette.
    Malheureusement, les toilettes restent le gros point noir de cette salle de bain. Les deux cabinets manquaient cruellement d’intimité, ouverts sur le haut et sur le bas, il était difficile de passer inaperçu… ^^ De plus, un des deux cabinets ne se verrouillait pas, autant dire qu’il n’y en avait qu’un de fonctionnel.
    .La salle de bain est carrelée en blanc, elle comporte deux douches, avec trois vasques et un miroir

La salle commune

La salle commune était très spacieuse et ne manquait de rien : coin salon avec canapés et écran plat, coin repas avec tables et chaises, petit coin bar avec un accès à des boissons chaudes (thé, café) toute la journée. C’est ici qu’était servi le petit déjeuner de 8h30 à 10h30.La salle commune comporte des tables avec des chaises en bois, une table de ping-pong ainsi que des canapés Un petit déjeuner simple mais correcte : jus d’orange, café, thé, pain, croissant, beurre, confiture et dulce de leche (of course) ! Une table de ping-pong trônait également au milieu de la pièce, ainsi qu’une bibliothèque comprenant livres, CD, DVD, jeux de société et prospectus divers.

La cuisine

La cuisine était un peu trop petite à notre gout. L’équipement était simpliste : quelques gobelets, assiettes et couverts. 2 ou 3 (vieilles) casseroles. Un réfrigérateur commun pour l’hostel avec un freezer. Une gazinière et un micro ondes. Le minimum vitale pour se lancer dans la préparation d’un repas gastronomique :P
La cuisine n’était pas toujours très propre mais comme c’est à chacun que revient la tâche de nettoyer sa vaisselle, l’auberge n’y pouvait rien.

Le hall d’entrée

Hall d'entrée avec des escaliers en métal, et un coin ordinateurLe hall d’entrée était spacieux. Il donne accès à plusieurs dortoirs et dispose d’un petit coin Geek, muni de deux ordinateurs (sous XP haha) dont un ne fonctionnait plus. Heureusement, le WIFI était accessible dans toute l’auberge. Il y avait également un petit coin musique avec un piano et une guitare pour les mélomanes. Et bien entendu, on y trouvait l’accueil de l’hostel avec possibilité d’acheter des boissons fraîches (alcoolisées ou non).

La terrasse ou patio

Pour finir le tour d’horizon, il y avait une petite terrasse intérieure au deuxième étage, très sympathique pour déjeuner tranquillement ou boire un verre :-)

Les tarifs

C’est bien beau tout ça, mais c’est quoi le prix de ce petit paradis pas tout blanc ?

Nous avons payé 25€/nuit pour deux personnes dans une chambre privée. Soit 12,5€/personne, le même prix (voire moins cher) qu’une nuit dans un dortoir pour une personne. Comme quoi, voyager à deux, c’est mieux ! :P

De plus, je vous conseille fortement de passer par des comparateurs d’hôtels du type Trivago, Liligo ou Kayak ! Hotels.com fait parfois la différence en proposant « ses prix secrets » à ses membres.

En résumé, chez BA Stop Hostel !

On a aimé On a pas aimé
  • La décoration de l’hostel
  • La literie
  • L’accueil et le personnel
  • Le prix
  • Connexion wifi partout (même si parfois un peu lente)
  • Sa situation en plein centre ville
  • Le bruit dans la chambre
  • La (pauvre) petite cuisine
  • Le coin ordinateur (1 sur 2 en état de marche)
  • Les toilettes de la salle de bain hommes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *