Spécialités et traditions culinaires en Argentine

La France n’est pas le seul pays à détenir des spécialités savoureuses ! L’Argentine et ses spécialités culinaires feront également voyager votre palais :-)

Quelles sont les spécialités argentines ?

La liste des spécialités et traditions culinaires d’Argentine s’agrandit au fur et à mesure de nos trouvailles. N’hésitez pas à nous suggérer en commentaire un aliment ou une recette qui ne figure pas ici ! :-) Vous pouvez également utiliser notre formulaire de contact.

Allez, on arrête le suspens. Voici quelques spécialités argentines qui vous feront saliver !

Spécialités culinaires salées

Asado argentin : viandes grillées à la parillaAsado : « grillade » culte qui est un bon prétexte pour se réunir entre amis ou en famille ! L’asado est un rituel qui fait entièrement partie de la culture argentine. Il y a plusieurs techniques de cuisson : au gril (parrilla), à la croix (a la cruz), au disque (al disco), au piquet (al palo) ou encore sous-terre ! Dans tous les cas, la cuisson dure entre 2 et 3 heures et se fait à la braise, non à la flamme. Tout se mange : bœuf, poulet, mouton et porc, des pieds à la tête ! On y retrouve des abats (chinchulín, tripa gorda, molleja, riñón), du boudin noir (morcilla), du contre-filet (bife de chorizo), de l’entrecôte (bife ancho), du faux-filet (bife angosto), de la bavette, du steak, etc. La liste est longue, il y en a pour tous les goûts.

 

Deux empanadas argentines dans une assiette avec de la salade verteEmpanada : petit chausson farci. Miam ! Les empanadas les plus courantes en Argentine sont celles à la viande (carne), au poulet (pollo) et celles au jambon et fromage (jamón y queso). Toutefois, il en existe de toutes les sortes car il s’agit d’une spécialité argentine très répandue !

 

Pain avec saucisse chorizo ouverte en deux à l'intérieurChoripán : sandwich contenant une saucisse de porc (peut aussi contenir du bœuf) typique de l’Argentine appelée « chorizo ». La saucisse est généralement accompagnée d’un condiment appelé « chimichurri » ou d’une sauce appelée « salsa criolla ». Le choripán s’achète quasiment partout, y compris dans la rue. Il existe d’autres sandwichs du même genre ; par exemple le morcipán, qui lui est réalisé avec du boudin noir.

 

Sauce chimichurri d'aspect vert granuleuxChimichurri : condiment sud-américain à base de piment dont les ingrédients fondamentaux sont le persil, l’ail, l’origan, le vinaigre (ou citron), l’huile de maïs ou de tournesol, le piment moulu et le sel. Cette sauce est généralement utilisée pour accompagner les viandes grillées de l’asado argentin ainsi que les choripán et les morcipán !

 

Sauce salsa criolla rouge et verte dans un bol blancSalsa criolla : sauce argentine réalisée à partir d’oignons crus, de poivrons crus (rouges ou/et verts) et de tomates crues. Des condiments tels que huile, vinaigre, sel et piment peuvent être ajoutés selon les goûts de chacun ! La salsa criolla est, à l’instar du chimichurri, utilisée pour accompagner les viandes grillées !

 

Provoleta : fromage fondu et grillé dans une poêleProvoleta : recette réalisée à partir d’un fromage italien appelé « provolone ». La provoleta est spécialement conçue pour être préparée lors des typiques grillades de l’asado argentin ! Sa pâte filée permet une cuisson impeccable sans déformation. Les amoureux de fromage seront comblés par ce fromage grillé façon Argentine. Nous on a adoré ! :-P

 

Escalope milanaise avec frites et ketchupMilanesa : escalope panée aussi connue sous le nom d’escalope milanaise. Souvent composée de poulet, elle peut aussi être faite avec du porc ou du poisson. Parfois accompagnée de fromage, la milanesa argentine peut faire penser à un cordon bleu.

 

Pizzanesa napolitaine avec fritesPizzanesa : inspirée de la recette de la milanesa, cette pizza est composée d’une escalope milanaise à la place de la pâte à pizza traditionnelle. La pizzanesa est ensuite garnie d’ingrédients multiples, tout comme pour une pizza normale. Attention, estomacs sensibles s’abstenir : spécialité argentine bourrative !

 

Spécialités culinaires sucrées

Dulce de leche : confiture de lait, couleur caramel avec cuillère dans le potDulce de leche : équivalent de la confiture de lait, le dulce de leche est très populaire en Argentine. Il se mange avec quasiment tout ! Tout est prétexte à manger du dulce de leche et de nombreuses recettes l’utilisent : choco torta, alfajor, etc. En Argentine, difficile d’y échapper !

 

Chocotorta dans un moule à gâteauChocotorta : gâteau (type tiramisu) composé de biscuits au chocolat (chocolinas), d’un fromage frais crémeux (queso crema) et de dulce de leche. La recette a plusieurs variantes, entre autres avec café et alcool. Nous on adore cette spécialité !

 

Gâteau rond coupé en deux et fourré au dulce de lecheAlfajor : petit gâteau composé de deux ou trois biscuits réunis par une ganache, par une confiture de fruits ou par du dulce de leche ! L’alfajor est souvent recouvert de chocolat, de glaçage ou de sucre en poudre. En Argentine, il est très convoité ! On en trouve dans tous les supermarchés, dans les kiosques et dans les boutiques artisanales. Miam !

 

Pâtisserie avec pâte feuilletée et fritePastelito : pâtisserie croquante typiquement argentine remplie de confiture de coing ou de confiture de patate douce. La pâte du pastelito est feuilletée et frite dans de l’huile de tournesol. A essayer !

 

Boisson argentine ? Oui, aussi !

Mate rouge gravé Argentina rempli de yerba mateMaté : infusion d’une plante appelée yerba mate. En Argentine c’est un rituel de boire le maté, même dans la rue, dans un conteneur spécial appelé « maté » lui aussi. Le maté se boit à l’aide d’une sorte de paille percée appelée « bombilla » qui laisse passer l’eau, mais pas l’herbe. Le maté est une véritable tradition argentine. Il se boit chaud, avec ou sans sucre. Dans le pays, de nombreux points de vente proposent de l’eau chaude pour permettre à chacun de continuer à boire son maté. L’herbe se conserve assez longtemps, selon les goûts de chacun.

 

Verre de vin argentin avec charcuterie sur une table donnant sur des vignesVins argentins : l’Argentine est un grand producteur de vin. Les Argentins consomment environ 45 litres par an et par personne. Il y en a pour tous les goûts et pour tous les budgets ! Les plus grandes régions viticoles se situent dans les provinces de Mendoza, de San Juan et de La Rioja. Un petit malbec pour commencer ? :-)

 

Bouteille de fernet avec un verre typique de fernet coca argentin fabriqué avec un fond de bouteille de coca, à partagerLe fernet : boisson alcoolisée (entre 39 et 45 degrés selon la marque) élaborée à partir de plantes au goût amer telles que la gentiane, la rhubarbe, l’aloès, la camomille, la rue, l’angélique et le safran. Les plantes massèrent dans de l’alcool de raisin pendant plusieurs mois, entre 6 et 12 mois selon la marque. Le fernet se boit en apéritif, digestif et cocktail. Il peut se consommer pur mais étant donnés sa forte amertume et son fort degré d’alcool, il est souvent mélangé à de l’eau ou à du soda. En Argentine, le fernet se boit avec du Coca-Cola !

 

Bières argentines imperial et quilmesBières argentines : la marque la plus répandue est Quilmes mais il en existe d’autres, notamment des bières artisanales ! Essayez-les toutes ; nous c’est ce qu’on fait ! :-P

2 thoughts to “Spécialités et traditions culinaires en Argentine”

  1. Bonjour à vous deux,

    Merci pour tous ces retours d’expériences et on s’y retrouve bien sur votre blog. Mon commentaire n’a rien à voir avec la partie gastronomie de l’argentine mais je ne retrouve plus où j’ai trouvé l’info. Bref, vous avez indiqué que vous allez acheter une tente dû à vos changements de plans notamment. Je pense que mon ami et moi avons le même profil que vous, sachant que nous aimerions donc : passer 1 an en argentine, aller un peu partout ( sans vraiment s’attarder dans les villes mais plutôt privilégier les grands espaces), trouver des petits jobs à gauche et à droite de temps en temps, dormir chez l’habitant voir à l’hostels. tout ça pour dire est ce que ça vaut le coup de prendre un tante ? sachant que nous avons déjà des duvets. est ce que vous l’avez acheté finalement ? vous en avez trouvé une la ba facilement? l’utilisez vous beaucoup ? n’est ce pas trop encombrant ? est ce que vous entreprenez des moyens- longs parcours avec vos sacs à dos ( genre 20 bornes tranquillou) Je pense qu’avec tout ça vous avez pu cerner ma demande d’infos :)
    merci d’avance pour votre réponse et bon voyage

    1. Salut, merci pour tes compliments, c’est gentil ! Désolé de te répondre un peu tard mais nous n’avions pas internet jusqu’ici :-) Pour répondre à ta question : nous n’avons toujours pas de tente (eh oui, ça peut paraître étonnant) et nous avons finalement décidé de ne pas en acheter car nous dormons pratiquement tout le temps chez l’habitant (couchsurfing et volontariat) et nos sacs sont déjà bien remplis et lourds. Non, nous ne faisons pas 20 kilomètres à pied avec nos sacs car ils sont lourds ! :-P Mais vous pouvez décider de prendre des plus petits sacs (40 litres) et voyager très léger pour pouvoir marcher facilement avec (nous y songeons de plus en plus). Si nous ne trouvons pas d’habitant chez qui dormir, nous nous dirigeons vers les auberges de jeunesse qui, en dehors de l’Argentine et du Chili, sont très accessibles (8 euros pour une chambre à deux en Bolivie par exemple). Ceci dit, notre cas est un peu particulier et la tente peut s’avérer très pratique dans de multiples situations, tout dépend de votre projet ! Si vous souhaitez éviter les villes, elle pourra vous être très utile ! Dites-vous qu’avoir une tente, c’est être certain d’avoir un lieu où dormir ;-)

      Si tu as d’autres questions n’hésite pas ! :-)
      Au fait, nous vous conseillons d’acheter votre tente en France avant de partir car en Argentine elles sont très chères. De plus, en France vous pourrez trouver des modèles légers de bonne qualité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *