Une ville entre des montagnes au bord de l'océan

Ushuaïa, la ville du bout du monde

Ushuaïa a été une étape de notre tour de l’Argentine. Elle est la ville qui se situe le plus au sud du continent, d’où son nom : ville du bout du monde. Mais ce n’est pas parce qu’elle porte ce surnom, que les activités y sont rares. Au contraire, voici quelques bons plans pour faire de votre visite à Ushuaïa, un moment inoubliable !

Parcourir le parc national Tierra del Fuego

A une dizaine de kilomètres de la ville se trouve l’entrée du parc. Pour s’y rendre, possibilité de prendre un bus, taxi ou en auto-stop. Le prix de l’entrée est de 140 pesos par adulte (pour 2 jours, si vous ne sortez pas du parc). Ensuite, à vos baskets ! De nombreuses randonnées sont possibles : courtes, longues et moyennes, vous trouverez la randonnée qui vous convient ! Il est notamment possible de rejoindre le Lago Roca en bus et de retourner jusqu’à la bahia Ensenada à pied, pour retourner à Ushuaïa. Mais si vous disposez du nécessaire de camping, alors ne ratez pas une nuit dans la parc pour y admirer les étoiles. Vous y trouverez un camping organisé avec commodités (qui propose même quelques lits) et donc payant ainsi que plusieurs aires de camping gratuites pour y jeter sa tente.

Une carte verte et bleue

Visiter la prison du bout du monde

Aujourd’hui transformé en musée, le « museo maritimo » était pourtant à l’origine le bagne le plus connu d’Argentine, où les prisonniers politiques y purgeaient leur peine. Par la suite, en 1947, le bâtiment servit de base militaire. Aujourd’hui, il est possible de visiter les anciennes cellules des prisonniers qui retracent différentes étapes de l’essor maritime argentin : maquettes de bateaux, cartes d’expéditions, guerre des Malouines… L’entrée au musée est de 200 pesos argentins par adulte. Pour plus d’informations concernant les tarifs et les horaires d’ouverture, rendez-vous sur le site du musée maritime.

Partir en excursion sur le canal  Beagle

L’excursion « phare » de la ville d’Ushuaïa, c’est notamment la croisière sur le canal Beagle vers le bout du monde ! Pour cela, vous trouverez de nombreuses agences sur le port, qui sauront vous proposer diverses sorties en mer. A vous de choisir ce qu’il vous plait le plus : petits voiliers de 8 personnes ou grands catamarans de plus de 40 personnes, visite du canal jusqu’à l’île des manchots, dégustation d’une bière artisanale ou d’un alfajor à bord… une agence propose également de descendre sur l’île Martillo pour s’y promener avec les manchots.

Une île avec des lions de mer et des montagnes enneigées en arrière plan  Un phare rayé rouge et blanc sur une île avec des montagnes en arrière plan  Un pingouin qui va se baigner sur une plage

Bref, si chacun joue de son originalité, nous on a choisi le moins cher, parce qu’il faut le dire, c’est pas du tout donné tout ça ! Au final, on est partis avec la compagnie Canoero Catamares qui propose plusieurs tours. On a choisi le tour qui passe par l’île des oiseaux, suivie de l’île des lions de mer, le phare du bout du monde et pour terminer, l’île Martillo, soit l’île des manchots. Tout ça, négocié au prix de 840 pesos argentins soit une remise de 20% sur le prix de départ ! N’hésitez pas à dire que la concurrence est moins chère ! ;-)

Pour résumer, notre avis ? c’était sympa, mais pour 5 heures de bateau (on sort du port à 16h et on revient à 21h, également possible le matin de 9h à 14h) l’addition est salée…

Conseils : Il faut prévoir des habits chaud, un coupe-vent et un bonnet. N’hésitez pas non plus à y emmener de quoi grignoter, les en-cas en vente sur le bateau sont chers !

Grimper jusqu’au glacier Martial

Depuis le centre, il est possible de prendre des bus ou taxis pour aller jusqu’aux télésièges (à environ 7 km du centre). Ces derniers vous porteront ensuite à 30 min de marche du glacier.

Sinon, il est également possible depuis la ville de suivre le chemin balisé jusqu’aux télésièges. Mais attention, ça grimpe ! Nous concernant, nous sommes allés en voiture jusqu’aux télésièges et avons marché jusqu’à la plateforme supérieur du téléphérique (environ 1h30) car la station n’était pas en marche. Une fois arrivé à 30 minutes du glacier, le chemin n’était plus practicable car il neigeait beaucoup et donc dangereux. Nous avons donc rebroussé chemin mais sans regrets, car la vue sur la ville reste tout de même très belle !

Faire un trek vers le lagon Esmeralda

A quelques 20 km de la ville, vous pourrez partir à la découverte de la « laguna Esmeralda ». Pour nous y rendre, nous avions fait du stop car les voitures ne peuvent emprunter que cette seule et unique route qui mène vers le reste du pays, du coup, l’auto-stop est très simple !

Un lagon bleu-verdâtre entouré de montagnes enneigéesUne fois sur place (il s’agit d’un petit parking sur la gauche, en sortant d’Ushuaïa, les locaux sauront vous y conduire) vous n’avez qu’à suivre un petit chemin balisé qui s’enfonce dans la forêt, puis le trekking débute : environ 5h aller/retour de paysages magnifiques, grimpette en forêt, plaines désertes sur fonds montagnards et rivières à traverser jusqu’au fameux lagon ! Le trek n’est pas toujours facile, mais le jeu en vaut la chandelle, vous serez récompensés comme il se doit devant cette étonnante étendue d’eau verte entourée de montagnes.

Conseils : renseignez-vous sur l’état du chemin avant d’y aller, lorsqu’il neige, le chemin est impracticable : boueux, glissant et marécageux, on s’y enfonce comme dans du beurre ^^ ou prévoyez des bottes en caoutchouc ;-)

Découvrir l’Antarctique

Pour les plus gros budgets, vous n’êtes qu’à mille kilomètres de pouvoir réaliser un rêve dont beaucoup de personnes aimeraient qu’il se réalise, découvrir l’Antarctique ! Le rêve coûte tout de même la modique somme de 4000€… grand minimum :S donc avis aux personnes qui ont de l’argent et du temps. En effet, il faut prévoir une dizaine de jours pour la croisière en bateau motorisé et de 3 à 4 semaines pour la croisière en voilier ! Mais bon, qui n’a jamais revé de parcourir les eaux glacés de l’Antarctique entre les icebergs à la découverte de baleines, phoques, manchots et autres animaux polaires…

La mer bleue sombre et les montagnes bleues et blanches

Petit bonus : pour immortaliser votre passage dans la ville du bout du monde, rendez-vous à l’office de tourisme pour vous faire apposer le tampon de « la ville la plus australe du monde » sur votre passeport ! Allez, on l’avoue, on est gaga des tampons ^^


Un partage nous ferait plaisir !


Une réponse à “Ushuaïa, la ville du bout du monde

  1. J’ai eu l’occasion de découvrir cette ville à travers un documentaire et je la trouve magnifique. J’espère pouvoir en faire le tour très bientôt. En tout cas, merci pour ce petit récit, qui m’a permis d’en savoir plus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *